Logo préfècture région
 

Circuler en toute sécurité sur le périphérique de Toulouse

Afin de circuler en toute sécurité sur le périphérique toulousain, vous avez accès dans cette rubrique à quelques précisions et conseils de conduite indispensables concernant les périphériques. Utilisez pour cela le menu déroulant placé sur votre droite.

Pour plus d’informations sur les événements en cours et les événements prévus dans l’agglomération toulousaine, n’hésitez pas à consulter le site Toulouse Déplacements.

 
 

Périphérique intérieur, périphérique extérieur : de quoi s’agit-il ?

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 29 juillet 2015

La principale rocade de l’agglomération porte le nom de « périphérique ».
Tout comme son grand frère parisien, le périphérique toulousain est constitué de deux chaussées séparées par un terre-plein central supportant chacune un sens de circulation.
Chacune de ces chaussées porte un nom de manière à ce que les usagers et les professionnels de la route puissent plus facilement se repérer sur l’anneau :

  • Périphérique intérieur : il s’agit de la chaussée située à l’intérieur de l’anneau, donc au plus près du centre ville de Toulouse. On y circule dans le sens des aiguilles d’une montre.
  • Périphérique extérieur : il s’agit de la chaussée située à l’extérieur de l’anneau. On y circule dans le sens contraire aux aiguilles d’une montre.
Les périphériques intérieur et extérieur de Toulouse
Les périphériques intérieur et extérieur de Toulouse
Cliquez sur l’image pour afficher la carte du périphérique toulousain.
Les indications « intérieur » ou « extérieur » donnent aussi le sens de circulation : pour les usagers de l’agglomération, les plus nombreux, et qui connaissent bien les lieux, cela indique donc aussi la direction.

La signalisation mise en place sur les principaux accès au périphérique, en venant de Bordeaux, Blagnac, Auch, Tarbes, Montpellier ou Albi précise aux usagers s’ils se dirigent vers le périphérique intérieur ou extérieur :

Panneau de signalisation des périphériques toulousains

De même sur les panneaux à messages variables (panneaux lumineux), il est régulièrement précisé sur quel anneau du périphérique se situent les perturbations :

Panneau à messages variables

Fréquemment nos partenaires radios diffusant les informations sur le trafic à Toulouse parlent également de « périphérique intérieur ou extérieur ».

En bref, on a tout intérêt à connaître les périphériques « intérieur » et « extérieur » à Toulouse !


Télécharger :

Les règles de bonne conduite indispensables sur le périphérique

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 septembre 2008 (modifié le 4 avril 2017)

Le périphérique toulousain restera à 90 km/h

Limitation de la vitesse sur l’anneau du périphérique toulousain

Dans le cadre du Plan de Protection de l’Atmosphère de l’agglomération toulousaine, la limitation de la vitesse, de 110 km/h à 90 km/h, sera permanente sur l’anneau du périphérique toulousain.

Les modalités sont les suivantes :

Vitesse limitée à 90 Km/h pour les véhicules d’un PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) inférieur à 3,5 tonnes et à 80 Km/h pour les véhicules d’un PTAC supérieur à 3,5 tonnes.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site de la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement (DRIRE) (rubrique Environnement Industriel / Air) ou télécharger ces documents :

L’utilisation des feux de détresse en approche d’une queue de bouchon

Tout automobiliste arrivant sur un bouchon doit déclencher ses feux de détresse pour informer du danger les usagers qui le suivent, même si :

  • le bouchon concerné est fréquemment constaté aux heures de pointe du matin ou du soir,
  • le bouchon a été signalé en amont sur les panneaux à messages variables.

De nombreux accrochages pourraient être évités en respectant cette règle simple.

Les dépassements

Dépasser par la droite est formellement interdit par le Code de la Route. Ce type de comportement est cependant fréquemment observé sur les voies rapides toulousaines et est à l’origine de multiples accidents matériels et parfois
corporels. Il est par ailleurs rappelé la nécessité de circuler sur la voie la plus à droite dans la mesure du possible.

Le respect des distances de sécurité

A 90km/h, les automobilistes et les motards doivent conserver avec les usagers qui les précèdent une distance minimale de 50 m (ce qui correspond à la distance parcourue par un véhicule pendant 2 secondes).
Le respect de ces distances permet de sauver des vies !

L’interdiction de circuler ou de stationner sur les bandes d’arrêt d’urgence

Les bandes d’arrêt d’urgence (BAU) sont strictement réservées aux stationnements en urgence des véhicules en difficulté et à la circulation des véhicules de secours en cas de congestion de la circulation.
De nombreux stationnements dangereux sur BAU aux abords du Stade Wallon et du Stadium sont constatés à l’occasion de rencontres sportives ; ces comportements peuvent, en cas de besoin, ralentir ou empêcher l’arrivée des secours ; ils sont passibles d’une amende et d’une mise en fourrière immédiate.

En cas d’accident ou de panne

Les usagers en difficulté doivent garer, dans la mesure du possible, le véhicule sur la bande d’arrêt d’urgence en activant les feux de détresse.
Dans tous les cas, le conducteur et ses passagers doivent quitter au plus vite le véhicule en sortant du côté le plus sûr et se mettre derrière les glissières de sécurité en attendant les secours. Il ne faut en aucun cas rester dans l’automobile.

Pour appeler les secours, utiliser de préférence les postes d’appel d’urgence qui sont implantés tous les kilomètres ; cet appel permettra aux secours de vous situer précisément et donc d’arriver plus rapidement sur les lieux.
Si vous ne pouvez pas vous rendre à un poste d’appel d’urgence il est possible de composer le 112 avec les téléphones portables : dans ce cas, il est indispensable de préciser à votre interlocuteur tout élément connu : nom de la voie utilisée, positionnement par rapport à l’échangeur le plus proche ainsi que le sens de circulation (ex : périphérique intérieur ou extérieur), etc.

Et bien sûr des rappels élémentaires comme :

  • le respect des vitesses réglementaires par temps de pluie, de brouillard,
  • le respect des vitesses dans les chantiers
  • l’interdiction de téléphoner en conduisant,
  • le port de la ceinture à l’avant comme à l’arrière
  • ne pas boire d’alcool si l’on doit conduire .