Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Présentation de la DIR Sud-Ouest
 

Les enjeux

Les quatre principales missions de la DIR Sud-Ouest sont :

  • l’entretien, l’exploitation du réseau routier national non concédé et le maintien de sa viabilité,
  • la gestion du trafic et de l’information des usagers et des autorités,
  • la réalisation d’études et le suivi des travaux de modernisation et de développement du réseau routier national,
  • la mobilisation de ses moyens pour rétablir le plus rapidement possible une situation normale en cas de crise affectant le réseau routier national.
Au cours de ses missions, la DIR Sud-Ouest poursuit quatre enjeux essentiels : l’exploitation du réseau, une démarche qualité, l’ingénierie routière et la gestion de crise.

Utilisez le menu déroulant à droite pour mieux comprendre ces enjeux.

 
 

L’exploitation du réseau

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 31 juillet 2008 (modifié le 26 septembre 2008)

La DIR Sud-Ouest gère les parties Ouest et Sud du périphérique toulousain, des routes de haute montagne et l’itinéraire à grand gabarit Langon-Toulouse.

L’agglomération toulousaine et notamment le périphérique

Surveillance de la circulation par les opérateurs du CIGT de Toulouse

Les contraintes d’espace conjuguées à un trafic saturé aux heures de pointe nécessitent des modalités d’exploitation adaptées et modernisées : la mise en place d’un ensemble de dispositifs piloté par le Centre d’Ingénierie et de Gestion du Trafic (CIGT de Toulouse) et destiné à l’information des usagers notamment au moyen de panneaux à messages variables.

Le district de Toulouse est fortement mobilisé par les interventions sur incidents et accidents et par le travail de nuit.

Les routes de haute montagne

Engin de déneigement précédant des bus sur la route d’accès à Andorre

Il s’agit essentiellement des routes d’accès à l’Andorre situées entre 1000 et 2000 mètres d’altitude avec des contraintes météorologiques fortes et soudaines : les conditions de viabilité du versant nord de l’Envalira et du Puymorens peuvent varier en quelques dizaines de minutes (tempête de neige, congères). Il faut alors, avant de fermer, s’assurer de l’évacuation totale de la route et accompagner les services de secours.

L’organisation doit être adaptée et le personnel d’exploitation gérant ces zones doit faire preuve de réactivité et être formé à ce travail technique particulier.

L’itinéraire à grand gabarit Langon-Toulouse

Les éléments de l’A380 empruntent la RN124 dans le Gers pendant la nuit

L’itinéraire à grand gabarit représente 228 km de route nationale gérée par la DIR Sud-Ouest. Il traverse quatre départements : la Gironde, les Landes, le Gers et la Haute-Garonne.

L’aménagement de l’itinéraire a été l’occasion d’améliorer la sécurité routière : des virages ont été repris, des carrefours sans visibilité ont été refaits, des voies centrales ont été créées pour tourner à gauche et couper la route avec plus de sécurité. Il permet de transporter des colis dont les dimensions peuvent atteindre au maximum 14 m en hauteur, 8 m en largeur, 53 m en longueur. Aujourd’hui, il est emprunté par les éléments de l’A380.

En terme d’entretien, une exigence toute particulière est requise : vérification de l’état des chaussées, élagage fréquent, organisation adaptée du service hivernal. En terme d’exploitation et de gestion du trafic, le convoi A380 nécessite chaque nuit le pilotage des équipements dynamiques dédiés. Le nombre actuel de convois est d’une dizaine par an. Il est prévu dès 2009 plus de 40 convois par an, chaque convoi faisant le trajet en trois nuits.