Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Entretien et exploitation

Contenu

La préservation de l’environnement

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 25 septembre 2008 (modifié le 16 mars 2011)

La Stratégie nationale du développement durable (SNDD) adoptée par la France le 3 juin 2003, puis actualisée en 2006 pour être en cohérence avec la Stratégie européenne, met en avant la nécessité pour l’Etat de devenir exemplaire. Ceci implique pour l’Etat, d’une part de faire évoluer la mise en oeuvre des politiques publiques dans le sens du développement durable, et d’autre part d’intégrer le développement durable dans les modalités de fonctionnement interne des services (éco-responsabilité).

jpg - 3.5 ko
Le développement durable : un enjeu permanent

La DIR Sud-Ouest est directement concernée par les 5 premiers défis identifiés par la SNDD, que sont :

  1. Changement climatique et énergie propre
  2. Transport durable
  3. Production et consommation durable
  4. Conservation et gestion des ressources naturelles
  5. Santé publique, prévention et gestion des risques

Il est nécessaire de traduire les principes du développement durable dans un plan d’actions afin de pouvoir les décliner d’un point de vue opérationnel au niveau de la DIR Sud-Ouest.

L’objectif du plan d’actions 2008-2009 de la DIR Sud-Ouest vise à développer une culture interne
« développement durable » et mettre progressivement nos pratiques (fonctionnement et missions) en adéquation avec les principes du développement durable.

Il s’agit donc d’intégrer progressivement les principes de développement durable dans la réalisation de nos missions d’ingénierie, d’entretien et exploitation.

Les objectifs 2008-2009 en matière d’entretien, fixés par la DIR Sud-Ouest (chefs de projet : le Service des politiques et des techniques, SPT ; et le Service territorial et des relations avec les usagers, STRU) consistent à :

  • Établir un bilan et une note concernant l’usage des produits phytosanitaires (quantité, type de produits, consignes pour épandre)
  • Établir des consignes pour mieux faucher
  • Recenser les bassins d’orage et autres déhuileurs
  • Réutiliser des matériaux chaussées (Proposer des sites pour innovations DGR - Direction Générale des Routes)
  • Traiter les eaux résiduaires des Centres d’Entretien et d’Intervention (aires de lavage, produits de salage,..)
  • Établir un plan de gestion des déchets de l’entretien et de l’exploitation

En effet toutes les actions dédiées à l’entretien des chaussées, en particulier, intègrent depuis déjà plusieurs années, et de plus en plus, la nécessité de préservation de l’environnement.

Ainsi on s’attache à limiter les zones fauchées et à respecter des périodes de fauche aussi tardives que possible permettant la reproduction des espèces qui y nichent.

Dans quelques sites sensibles, l’entretien routier participe à la lutte contre des plantes notoirement allergisantes.

L’utilisation des produits phytosanitaires s’est réduite d’année en année et se limite à quelques endroits particuliers impossibles à faucher.

Dans le domaines des chaussées, des techniques de régénération peuvent permettre de réutiliser des matériaux en place.

Par ailleurs le retraitement de matériaux évacués est en cours de développement à partir de sites de stockage et de tri de déchets du secteur du Bâtiment et des Travaux publics (BTP).

L’assainissement routier des voies récentes intègre des dispositifs de traitement permanent des eaux de ruissellement et de piégeage d’éventuelles pollutions accidentelles.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le plan d’actions développement durable de la DIR Sud-Ouest 2008-2009 (format pdf - 64.6 ko - 26/09/2008).

Pied de page

Site mis à jour le 5 janvier 2017
Plan du siteLes nouveautés du siteInformations légalesContactez-nousGestion du site | Authentification | Flux RSS